Trépied en bambou pour semi-suspension et suspension

FinalCela faisait quelques années que nous avions fait l’acquisition de bambous d’un généreux diamètre et d’une bonne longueur auprès d’un vendeur en ligne de plantes artificielle et décoration florale et nous ne nous étions servis que d’une fois de ce système puisque nous possédons aussi un portique de suspension noir (que l’on peut voir partiellement dans le portfolio Soirées).

Le problème étant que nous pratiquons chez nous ou chez nos modèles et qu’un point de suspension n’est pas toujours facile ni à installer, ni à justifier auprès de visiteurs.

Avec le temps peut-être que les choses ont moins d’importance ou au contraire davantage donc, nous nous sommes lancés et la mémoire nous faisant défaut, nous avons trouvé un tutoriel de trépied par Gerald L. Findley. Nous nous en sommes inspirés mais en commençant par un nœud de bondage, celui qui commence tout bondage, plutôt que les entrelacs et l’assemblage est à peu de choses près la même chose.

Si vous tentez l’expérience, un conseil: serrez bien… Mais vraiment!

Résistance testée et approuvée!

★ Comment?

– Accrochez-vous à l’anneau et faites quelques tractions!

Il y a des choses intéressantes aussi sur le site Ropeworks.biz!

On se frotte les mains en attendant de savoir qui va inaugurer le petit secret que l’on garde sur notre balcon sans vis à vis au dernier étage de l’immeuble… Je crois que c’est pour moi vu qu’Asdrubael prépare ses cordes!

Pour le quotidien, nous allons y suspendre un fauteuil-hamac, ce qui saurait passer pour une fantaisie pour le visiteur lambda… Enfin, c’est ce qu’on croit!

Tout est question d’apparence… Qui irait le faire remarquer sans se faire griller?

Et vous, vous cachez quoi chez vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!