Posts Tagged ‘Virtuel’

Comment faire pour garder contact?

Si après avoir bien discuté, vous vous retrouvez avec un mail, un msn ou autre, il vous faut ensuite, si vous le souhaitez, garder contact.

Selon bien évidemment le degré d’intérêt que vous portez à cette personne!

Il faudra donc jouer sur tous les registres possibles et bien évidemment demander au fur et à mesure de nouveaux moyens de communiquer si c’est que ce que vous souhaitez.

Pas la peine de préciser que si après discussion, la personne ne correspond en rien à ce que vous pouvez rechercher que la politesse la plus élémentaire est de le signifier: un « bonne chance pour vôtre recherche » ou un « bonne continuation » simples mais efficaces informeront vôtre interlocuteur ou interlocutrice que vous ne désirez pas donner suite aux échanges!

Si la personne:

  • correspond peu: gardez le moyen de communication initial,
  • correspond moyennement: allez plus en avant et demandez par exemple une adresse mail dans laquelle vous demanderez mensuellement ou plus des nouvelles,
  • correspond grandement: demandez au fil des jours le mail, le msn, proposez un appel skype ou msn et au fil de l’O, une cam et en son temps, le numéro de téléphone, demandez à rencontrer, etc… et revoyez fréquemment.

Ne précipitez jamais les choses, vous aurez bien le temps si vous intéressez aussi la personne.

Se renseigner sur l’état de santé, la vie quotidienne est un bon moyen de garder contact et plus généralement, tout sujet de discussion qui évolue.

Vous pouvez aussi conseiller de lire un ouvrage ou de voir un film, cela donnera un exemple d’échange privilégié.

Cela est aussi vrai pour une vidéo, photo, un site internet, etc…

Pour pouvoir garder le contact, vous devez être absolument identifiable alors, une photo (de vous) est importante pour que l’on se souvienne de vous!

Par mesure de sécurité, privilégiez évidemment une photo non-compromettante…

Share

Comment conduire une discussion?

Il se trouve que la façon la plus rapide et applicable de trouver un(e) partenaire est d’utiliser Internet.

Ils existent pas mal de sites d’annonces, de portails communautaires, de forums, de tchats, etc… Je n’en ferais pas étalage mais vous conseillerais de poster des annonces au cas où et de fréquenter les tchats payants.

De ma petite expérience, il me semble que si les gens paient, ils sont un peu plus sérieux mais, ce n’est en aucun cas une règle, juste une constatation.

Une fois que vous avec trouvé quelqu’un avec qui discuter, il va sans dire qu’il faut vérifier quelques points d’usage afin de vous faire une idée.

Commencez vôtre dialogue par un échange courtois, un salut tout d’abord.

Vous pouvez poser des question sur le déroulement de la journée ce qui vous donnera sûrement l’information sur la catégorie socio-professionnelle.

Ensuite, même s’il y a un profil, stipulez bien que vous l’avez lu mais demandez un supplément d’information si la personne vous intéresse toujours. Faites original et ne balancez pas uniquement les mots « limites et tabous », c’est rébarbatif!

Demandez plutôt à parler de ce que la personne aime, pourquoi, comment cela lui est venu.

Discutez des pratiques tout en présentant vôtre manière de voir les choses, c’est une façon subtile de voir si vous intéressez la personne en face.

Enfin, si vous êtes arrivé(e) jusque là, demandez une adresse Msn ou Skype (logiciel gratuit VOIP + vidéo en option, c’est mieux qu’un numéro de portable) afin de continuer à discuter davantage, rappelez que vous avez appréciée la discussion le cas échéant, n’hésitez pas à dire que la personne vous plaît ou que vous partagez ses idées si c’est le cas!

N’hésitez pas à proposer des petits jeux virtuels mais jamais au grand jamais il ne faut insister pour voir des photos ou la personne en vidéo!

N’abusez pas des bonnes choses et sachez vous retenir, chaque chose viendra en son temps, laissez aussi à l’autre personne le temps d’avoir envie de le faire!

Share

La domination virtuelle

icone-maitre-virtuelAvec le développement d’internet, des forums, des tchats, il est de plus en plus facile de trouver et de parler à des personnes que l’on n’aurait jamais pu fréquenter autrement.

L’essor du BDSM est nécessairement lié à internet et l’émergence d’une pratique: la domination virtuelle.

Techniquement, il suffit d’avoir un ordinateur, une connexion internet, un logiciel de messagerie instantanée, une webcam si possible et un micro si on veut faire encore mieux!

Après quelques réglages et vous être assurés que tout fonctionne, vous pouvez vous lancer sur un tchat quelconque ou un forum, soit pour chercher à discuter, soit pour annoncer la couleur: je cherche une domination virtuelle.

Activité préférée des personnes mariées ou qui ont une relation ou encore qui ne veulent pas que le BDSM prenne une trop grande place dans leur vie ou encore parce qu’ils n’osent pas sauter le pas ou ne trouvent aucun intérêt dans le fait de vivre ce qu’ils préfèrent imaginer.

La domination virtuelle peut, à mon sens, être considérée vraiment comme une pratique, puisqu’il y a des pratiquants et des individus revendiquant cette forme de BDSM qui serait en fait de la D/s.

Sans même parler des qualités qu’il faut pour juste dominer quelqu’un avec des mots, une voix, une image quand tout cela est réuni.

C’est une discipline que j’estime ardue car il est très simple de se substituer à un dominant virtuel, il suffit de se déconnecter, de bloquer et le tour est joué.

Il est de même très facile de faire croire que l’on sait dominer, l’écrit permet de pondérer les humeurs et plus on s’exerce, plus on se maîtrise et plus on apprend, plus on sait prendre le pas sur le autres, les dominer, les maîtriser.

Ce genre de rendez-vous par ordinateurs interposés peut être aussi très addictif, distraction au départ ça peut devenir le moment le plus attendu dans la journée, la fenêtre de l’ordinateur ouvrant la porte aux fantasmes.

Le danger réside donc dans le fait de tomber dans un excès, lorsque l’on est de nature soumise, c’est très facile.

Est-ce que je me serais faite prendre à ce jeu?

-Bien entendu et des deux côtés du miroir!

Est-ce que j’en ai retiré quelque chose?

-Oui, j’ai appris quelques trucs, des pratiques, des notions, ça m’a ouvert l’esprit.

Est-ce que je recommencerai?

-Sûrement pas! J’ai trop avancé pour revenir en arrière!

Je terminerais par une chose alors: à consommer avec modération!

Share