Posts Tagged ‘Sain’

Respect

Un mot dans le BDSM courant semble avoir perdu de son sens.

Le nouveau mot d’aujourd’hui sera…

Le respect: est une attitude d’acceptation, de consentement et de considération, souvent codifié, envers une personne, une chose ou une idée.

Issu du latin « respicere » signifiant « regarder en arrière », le respect évoque l’aptitude à considérer ce qui a été énoncé et admis dans le passé, et d’en tirer les conséquences dans le présent. On peut ainsi parler du respect d’une promesse, du respect d’un contrat ou du respect des règles d’un jeu.

Le respect appliqué à une personne prend un sens plus proche de l’estime, et s’appuie sur l’aptitude à se remémorer les actes accompli par une personne dans le passé, lorsque ceux-ci sont dignes d’êtres reconnus.

Le respect ne doit pas être confondu avec la tolérance, car celle-ci n’a pas les mêmes motifs, et contrairement au respect, elle n’est pas incompatible avec le mépris.

On dit du respect qu’il se mérite ou se gagne.

Malheureusement, ce mot est bafoué de deux manières:

  1. Manque de respect envers une personne soumise.
  2. Manque de respect envers une personne dominante.

Dans le premier cas, et qui me concerne il y a donc un manque de respect de la part d’interlocuteurs qui pensent qu’une personne soumise n’a aucune considération et n’est là que pour satisfaire une envie libertine.

Pas de salutations, l’exigence de récits, de webcam le cas échéant, etc..

Je veux bien qu’on m’ignore à la rigueur mais, je n’apprécie pas du tout d’être prise pour un paillasson. Je ne suis pas aux ordres de tout à chacun qui se revendique les droits de mon maître!

Dans le cas numéro 2, il s’agit d’un manque de respect par la demande d’autrui d’utiliser la personne soumise de celle qui est dominante en lui proposant de « faire des choses derrière son dos ».

Ainsi, certaines personnes ne respectent pas la propriété de chacun. Ils ne se rendent pas compte de l’outrecuidance qu’il y a à faire des propositions indécentes à une personne soumise qui a déjà un collier.

On ne peut pas dire que je sois très à cheval sur le protocole mais, je ne supporte pas ces deux formes irrespectueuses.

Elles sont souvent faites par des personnes désespérées, en recherche de quelque chose de particulier, je comprends tout à fait la démarche mais, je ne l’accepte pas.

Share

Bulletin de santé

Pour ceux qui ont suivie l’affaire (tag kiné dans le nuage), j’ai un problème d’arthrose (eh oui, à mon âge!) qui est responsable d’une douleur dans le bras droit qui est très vive et gênante pour la pratique du Kinbaku notamment dans l’Ushiro Takate Kote.

Après 30 séances de kiné folkloriques, une radio, des décontractants musculaires de plus en plus forts et des anti-douleurs, mon médecin a décidé de voir directement ce qui se passe dans mon épaule droite.

Il suit une gradation, pas par incompétence mais parce ce qu’il a à cœur de ne pas commettre d’erreur en appelant tout de suite la cavalerie si on peut régler ça autrement.

Mon docteur m’a livrée sa pensée: décalcification.

C’est la première étape avant un développement d’arthrose.

Je serais peut-être atteinte à plusieurs endroits…

Je ne l’ai pas mal prise cette suspicion, j’ai envie de savoir et qu’on trouve un plan d’action pour arranger ça ou vivre avec.

To be continued…!

Share

ICRA

C’est un oubli de ma part mais je viens de le réparer, j’ai soumis tout le blog aux critères de l’ICRA afin que les filtres parentaux fonctionnent correctement.

Cela demande juste de signaler quel contenu il y a sur le site et quelques aspects techniques.

L’inscription et le fonctionnement se font grâce à un plug-in que j’ai intégré au blog.

L’image avec le lien c’est juste pour vous informer que, oui, ce blog peut présenter un contenu inadapté à des enfants mais que responsabilité est prise de le signaler afin d’éviter, autant que faire se peut, que le site soit accessible à une personne mineure.

Share

Des coups et des douleurs: soumise kit

icone-bandeauVoici un petit article: trucs et astuces!

Comme tout masochiste, je suis amenée à prendre des coups et à ressentir des douleurs.

Je me suis donc constitué un petit pack que j’emmène partout.

Je vais passer le chapitre « anti-mal de tête » chacun a sa marque ou produit préféré.

D’arbord, l’arnica (sous forme de tube en crème) vous permet de soulager et atténuer ce qui aurait pu vous provoquer des bleus.

Ça ne sent pas bon et ça passe pour être un truc de grand-mère mais ça permet de faire passer plus vite un hématome ou bleu.

Ensuite je parlerai du Cicalfate de Avène qui est une crème à base d’eau thermale d’Avène et qui a la propriété d’être antibactérienne et réparatrice.

Idéale sur les marques de fouet qui ont altéré la peau sans pour autant la faire saigner véritablement.

Ça soulage, et ça répare bien plus vite la peau.

Ce petit kit représente un certain prix et vous pouvez vous en tirer pour 15 à 20€ selon le modèle, la contenance.

Je sais que tout à chacun préfère garder ses marques en principe mais personnellement j’ai une peau très sensible et qui marque facilement… Mon objectif n’étant pas de ressembler à un zèbre, je préfère utiliser ces crèmes qui ne représente a priori aucun danger (faites un test préalable, une allergie est possible) et qui sont sans paraben ou même sans conservateurs pour la marque Avène.

La cicalfate peut aussi vous sauver en cas de petits boutons d’épilation après une première désinfection ou tout petit bouton inesthétique, griffures de chats ou peau râpée (superficielle).

Voilà donc 2 produits qui sont dans ma trousse de soumise, je parlerai plus tard d’autres produits qui s’y trouvent!

Share

Bondless passe ses tests avec succès!

iconeBOu Gynéco part. 2

Un courrier provenant de mon gynécologue m’a donc stipulé que j’étais en parfaite santé, j’ai donc réussi avec brio les tests!

Réussir est un nindo, c’est donc pour moi un fait, un petit succès qui mérite un article et histoire d’enfoncer le clou sur l’aspect gynécologique sain évoqué dans cet article.

J’y tiens parce qu’on parle SSC (Safe, Sane, Consensual) mais nulle part on fait état de l’organe le plus sollicité en BDSM et de son état, son hygiène et son entretien.

Tant que j’ai les mains dedans: n’abusez pas du lavement vaginal qui déséquilibre la flore (même conseil pour le lavement anal, 1 fois par mois c’est correct) et si vous ne souffrez d’aucune fragilité particulière, n’utilisez que de l’eau pour nettoyer à l’intérieur des grandes lèvres.

Share

Bondless rend visite à… son gynécologue!

iconeBÇa peut paraître idiot d’en parler comme ça mais, c’est important je trouve et personne ne l’évoque jamais.

Être parée, c’est bien, être nickel, c’est mieux!

J’ai donc eu mon petit check-up complet de la rentrée, le prochain ne se fera pas avant 2010 si tout va bien et je me porte comme un charme!

Ce qui est agréable de nos jours c’est qu’on peut être épilée totalement, ça ne choquera plus personne, pas besoin de se justifier ou de se sentir gênée!

Moi je me demandais si ce gynécologue que je voyais pour la première fois n’allait pas me faire une remarque…

Mais non pas du tout!

On se déshabille, on s’installe et on fait tous les examens dans une ambiance détendue tout en parlant Arts.

Je suis peut-être tombée sur une perle ou juste que dans la ville où je me trouve tout le monde est très sympa… Enfin peu importe, je suis là pour revendiquer, dire haut et fort que le bien-être et la santé d’une soumise passe aussi par un suivi régulier gynécologique en plus du « médical traditionnel », en plus de l’épilation, en plus de la tenue, en plus de l’obéissance, etc…

Pour moi ça rentre en ligne de compte: que la soumise soit indépendante dans son suivi ou que son maître veille à ce qu’elle ait ses 2 rendez-vous par an (s’il n’y a aucune pathologie gynécologique ou suivi spécial ou petit souci à traiter entre-temps), il est très important à mon sens de prendre soin d’endroits si sollicités et parfois malmenés.

Que ce soit tenu pour dit! ;)

Share

Safe, Sane, Consensual

sscTrois mots qui servent à mettre un cadre et donc des limites reconnues comme des valeurs, visant à s’assurer que les individus ne courront aucun danger lors de leurs séances et qui sont souvent répétés, martelés dans les communautés BDSM, brandis comme un bouclier contre toute pratique jugée dangereuse. Protection ultime, rempart érigé qui permet de qualifier ce qui est BDSM ou non.

Sûr, sain et consensuel:
Sûr: signifie que la pratique entre les individus se doit d’être exempte de risques que ce soit de l’ordre de l’intégrité physique ou mentale; ce qui est très subjectif lorsqu’il est question de contraindre les fonctions vitales notamment.
Sain: cela se réfère au bien être mental et physique. Tout aussi subjectif!
Consensuel: consenti en fin de compte. En droit, formé par le consentement des parties. Consentement: voir Consentir: accepter une chose comme possible, réalisable.

Ainsi, il apparaîtrait que toute pratique BDSM devrait répondre à ces trois mots avant même d’être entreprise, sorte de garantie que tout se passera bien.
Ils sont flous à mon sens, ne veulent rien dire, trop d’appels à l’interprétation personnelle…

Autant je me dis que c’est sûrement très utile d’avoir des barrières, des garde-fous.
Autant je me dis que si ce n’est pas la base même de la relation et qu’il faut le rappeler constamment, c’est qu’il y a matière à réflexion voire à éviction.
S’il n’est pas possible de respecter son partenaire de jeux, il y a à mon sens un questionnement personnel à effectuer et il serait sage de ne rien entamer tant que cette situation perdurera; il ne s’agit pour moi que du respect que tout être humain ou vivant nous inspire.

Share