Posts Tagged ‘Fessée’

Bondless revient…

icone-collier… à Toulouse en compagnie d’Asdrubael et de Mr Vice dans un nouveau road movie qui a débuté vers midi après une douche et après avoir quitté l’hôtel, après que mon Maître m’ait remis mon collier en cuir autour du cou qui s’est assoupli, comme par magie, à force de le porter.

Jour 2

Je grimpe sans la moindre honte à l’arrière, c’est ma place et je m’étale voluptueusement, me servant de mon long manteau comme d’une couverture…

Les doms ont toujours chauds, moi j’ai plutôt froid alors je prévois toujours de quoi ne pas être frigorifiée!

Plusieurs arrêts, plusieurs sommeils interrompus pour moi, quelques massages pour Asdrubael…

Et vers 16h, nous voici à Toulouse, après quelques arrangements, il est décidé que nous passerons la soirée tous les trois chez mon Sadique.

De verres non alcoolisés en cigarettes, nous dînons et là, c’est le drame!

Voilà qu’on me « prête » à Mr Vice le temps d’une fessée ou deux, voilà qu’Asdrubael me punit ensuite de m’être « vengée »: les mains appuyées sur le rebord du plan de travail dans la cuisine, jambes écartées, deux fessées de chaque côté, douloureuses sur cet endroit toujours très froid chez moi…

On ne fesse pas Mr Vice même pour rigoler… D’accord… Mais je risque d’oublier!!

Deux doms contre une soumise c’est pas du jeu!

Et puis de jeu, nous sommes passés à une petite séance de Kinbaku, partage de connaissances, j’ai subi 4 Ushiro takate kote et petit challenge pour moi: me libérer sur la première phase qui consiste à lier les mains.

Je sais complètement rentrer mes pouces et presque mes auriculaires sous le reste de ma main et j’arrive donc à jouer les Houdini!

Ça a été drôle de les voir dépités mais, pour le reste de la figure, c’est plus complexe de se libérer, j’y suis pourtant arrivée!

C’était juste pour rire, et j’ai aussi su reprendre mon sérieux en tant que modèle.

Être entre amis/amants c’est une chose, participer à un échange de connaissances en est une autre!

Et puis il y a eues des variantes, liant les jambes.

Pour cette séance j’étais habillée, tous deux ont constaté que ça n’avait rien de pratique… J’imagine qu’il va falloir enlever 2-3 choses la prochaine fois.

La conclusion de tout cela?

Il va falloir que je récupère ma souplesse d’antan; être modèle pour kinbaku demande un minimum de bonne condition physique et je peux franchement m’améliorer sur le sujet.

Comme mon collier, je dois m’assouplir!

Share