Aujourd’hui encore, nombreuses sont les personnes qui sont décédées suite à un accident de la route. Et la plupart de ces gens sont des séniors. Une fois sénior, c’est-à-dire près de 50 ans, notre comportement change. Nous n’avons plus les mêmes réflexes et la même vision. Cela entraîne des effets néfastes sur la capacité de conduire. Des solutions existent pour réduire les risques comme effectuer régulièrement des bilans ou faire des stages de remise à niveau.

La diminution des réflexes

À partir de 45 ans, on commence à sentir les impacts du vieillissement. Et plus, le temps passe, plus, notre capacité physique et mentale diminue. Cela varie d’une personne à une autre, car les activités pratiquées dans le quotidien sont différentes. Dès que les premiers signes du vieillissement apparaissent, les impacts sur la conduite deviennent de plus en plus visibles. La personne commence à perdre ses réflexes. Ce qui diminue sa confiance en soi, même pour les conduites sur de courts trajets. Du coup, conduire est devenu stressant pour la plupart des personnes âgées.

La diminution du niveau de la vue

Une fois que le conducteur s’installe au volant, il doit rester vigilant pour empêcher d’éventuels accidents. Il doit utiliser sa capacité visuelle pour voir ce qui se passe dans son entourage comme les obstacles ou les usagers vulnérables. Un conducteur doit être capable de connaître au préalable les mouvements que peut effectuer la voiture qui se trouve devant lui. Il doit également utiliser sa capacité auditive pour entendre les bruits de klaxon par exemple. Le souci, c’est que la plupart des personnes âgées ont un problème de vue et d’audition. Ce qui augmente les accidents de la route aujourd’hui.

Image by Jan Macarol from Pixabay

La réaction change au volant

Quand on prend l’âge, on commence à avoir plusieurs maladies comme les rhumatismes, les arthroses, ou tout autre problème lié aux articulations. Ce qui ralentit souvent les réflexes du conducteur. En effet, la moindre erreur dans une fraction de seconde pourra entrainer un terrible accident. Face à une personne qui traverse subitement ou une moto qui coupe la route par exemple, la personne âgée a du mal à freiner. Résultat ? Un accident se produit. Le manque de réflexe ainsi que les différentes maladies liées à son vieillissement peuvent avoir un énorme impact sur la conduite des personnes âgées.

Quelques solutions à adopter

De nos jours, tout le monde peut prendre le volant, quel que soit son âge. Mais pour des raisons de sécurité, les personnes âgées ont pris la mesure de ne pas conduire la nuit, ou durant la période de pluie, pendant laquelle la route est glissante. Pour réduire les accidents, chaque senior est conseillée à réaliser régulièrement des bilans de santé, afin de déterminer les différents problèmes de vue, d’audition, des articulations, ou de tout ce qui pourra empêcher une personne à conduire normalement. En outre, il est également important de réaliser des activités physiques régulières pour rester en pleine forme et en bonne santé.