Archive for 2012

Le BDSM, on en revient!

Je pense que j’ai assez traîné dans le BDSM pour avoir un avis sur la chose.

Le constat est alarmant en fin de compte. En dehors des professionnels ou de l’intimité, ce n’est que du fantasme!

Tentez de donner rendez-vous à des gens, si vous n’êtes pas une minette de 20 ans belle comme un cœur, douce et tendre, vous ne verrez jamais personne sauf que, les filles belles comme un cœur, douces et tendres, faut les payer et ça c’est de la prostitution!

Le tarif est élevé, à partir de 150€ pour une débutant on peut arriver à des tarifs exorbitants, pour se branler le cerveau et faire semblant, je trouve ça cher payé.

Mais je ne dis pas, les prestations doivent être très bien quand c’est fait par des gens qui aiment leur métier mais se « faire dominer » par la première minette venue qui se dit domina et qui n’y conaît rien; c’est la loose!

 

Ne cherchez pas à rencontrer d’autres couples, ça ne marche pas non plus hormis dans des cas très isolés.

Les gens ne sont ni polis, ni respectueux, ni intéressés en dehors d’un dialogue « BDSM » dans lequel vous devez énumérer les vices et les sévices envisagés sans jamais passer à l’acte.

Il faut avouer que les seuls amateurs qui semblent passer à l’acte et au-delà, ce sont ceux qui répondent à des critères bien particuliers.

Le bondage en fait partie mais c’est autre chose et au final c’est peut-être le seul truc qui mérite qu’on s’y attarde sauf que les gens croient systématiquement que si vous les attachez, vous allez abuser d’eux! Comme si on pouvait en avoir l’envie! Quelle suffisance!

 

Est-ce que j’ai été soumise?

Plus ou moins à une personne mais si on veut être acteur de sa vie, on ne peut pas rester soumis et ma vie professionnelle a pris le pas.

On ne peut que « jouer à »…

 

Bref c’est une vaste supercherie!

 

J’en dirais pas plus, il faut que chacun fasse ses propres expériences mais, moi, en dehors du cadre de l’intimité, j’en suis revenue…

 

-Que faire de ce blog, je n’en sais rien, je réfléchis…

Share

Toulouse Munch

L’association Toulouse Munch fondée par nous et proposant des dîner-débats sur Toulouse est officiellement fermée.

Pourquoi?

-Tout simplement parce que le fonctionnement de ce groupuscule ne nécessitait en fait pas une structure aussi lourde que celle d’une association.

Les BDSMeurs toulousains sont des électrons libres qui n’aiment pas la routine, comme tout le monde! Et fidéliser ou tenter de fidéliser n’était pas une bonne idée!

Le site Toulouse-Munch existe toujours et prendra dans le futur un air communautaire; par ce biais seront toujours organisés des débats, des dîners ou encore des soirées mais il ne sera plus nécessaire d’adhérer pour y participer.

Bref, rien ne change vraiment si ce n’est la forme sachant que si nous sommes, Asdrubael et moi, en Midi-Pyrénées, nous ne sommes pour autant pas localisés à Toulouse, ce qui complique les choses.

Nous nous affranchissons donc tous des difficultés pour ne garder que le meilleur!

Share

7/01/2012 – Soirée Bondage informelle à la Matronne

Asdrubael organise ce samedi une soirée Bondage informelle à la Matronne à Toulouse.

Le but est de se rassembler dans le club pour faire du Bondage, apprendre des trucs et astuces, s’échanger des savoir-faires et voir comment font les autres. Il y aura à peu près autant de modèles que de bondageurs.

Entrée: 30€

Share

Nouvel an

Bonne année!

Share