Soirée toulousaine

Jeudi 24, nous nous sommes rendus Asdrubael et moi, dans une villa toulousaine appartenant à Maîtresse Shanna.

Nous avons très bien été reçus et quelque peu en avance, nous avons eu droit à des rafraîchissements dans un salon confortable en compagnie d’un premier soumis qui été venu quelques fois auparavant.

Une fois tous les autres invités arrivés, nous sommes passés à table sur la terrasse pour un apéritif dînatoire.

Un feu de la St Jean avait été préparé et, amusement de la soirée: du vinyle a été brûlé!

Après le repas, tout le monde s’est changé sauf nous qui étions déjà en tenue de soirée: chemise, pantalon de cuir et bottes pour Asdubael et low boots, tregging cuir, corset dentelle et veste dentelle pour moi. J’avais bien entendu mon collier et nous étions tous deux chapeautés.

Je ne donnerai pas plus de détails sur le déroulement exact de la soirée que de photos: c’était une soirée privée et, de telles choses seraient à mon sens malvenues!

Le fait est simplement que tout le monde s’est amusé, qu’il y avaient soumis et Maîtresses, soumise et Maître, un maître des fouets et une assistante!

Que nous avons été exceptionnellement bien reçus et que la soirée s’est déroulée d’une façon qui m’a rappelée les soirées de mes débuts… Il y a une dizaine d’années.

Chacun s’est amusé et c’est avec plaisir que nous avons dégusté des gâteaux accompagnés de champagne pour clore la soirée.

Trop tôt pour se dire que nous sommes « amis pour la vie » mais ce fût vraiment agréable de ne pas faire des centaines de kilomètres pour être reçus comme dans une vague boîte de nuit, le glauque en plus, le buffet rassis et rester debout!

Toute ressemblance avec des récits que j’ai pu faire de soirées préalables sont purement fortuites!

Maîtresse Shanna est une hôtesse de premier ordre, telle que l’on n’en fait plus, une maîtresse-femme et une femme-maîtresse dont beaucoup devraient suivre l’exemple… Mesdemoiselles, lorsque vous souhaiterez devenir des Dames…! Dame de cœur et de pique, de fouet et de pinces…

Maîtresse d’elle-même comme de sa « petite troupe », il est très rassurant d’être en sa compagnie puisque l’on a la sensation que tout débordement sera sévèrement réprimandé.

Un « merci » suffit-il?

-Ça me paraît léger, je ne dirais rien…

Un excellent souvenir donc, que je n’ai pu consigner auparavant puisque je suis toujours auprès d’Asdrubael et qu’en sa compagnie, l’article quotidien (ou presque) n’est plus de mise!

Share

Tags: , , ,

Répondre