Archive for mai, 2010

Petite fin de semaine pour nous

J’avais encore disparu, comme quoi, je ne programme pas vraiment d’articles!

Je devrais ceci dit, parce que je n’ai plus le temps de réfléchir comme avant.

Et, j’ai beau avoir un agenda, il est souvent bousculé.

Mercredi soir donc, Asdrubael est venu me voir alors que ce n’était pas prévu.

Libre de son temps à présent, il a sûrement décidé d’expérimenter cela!

Comment résumer ces journées? Ces soirées?

Déjà, on s’est calmés sur les restaurants, la fin du mois…

Ensuite, on a parlé. Parlé de la confiance.

Mon passif fait que c’est très difficile pour moi de faire confiance aveuglément; je n’ai pas été bien traitée maintes fois.

Il faut sûrement du temps et des genres de preuves.

Asdrubael est très différent, il me fait totalement confiance.

Nous avons là un décalage qu’il faut prendre au sérieux.

Nous avons des projets mais j’ai aussi des choses personnelles à réaliser avant.

Et peut-être là, mes démons seront rassasiés.

Il est la personne en qui j’ai le plus confiance, je peux tout faire pour lui mais, ma confiance ne s’avère pas être aussi totale que je le voudrais dans certains domaines. C’est triste et douloureux de le dire… Et là, plus besoin de mots, son expression voulait tout dire.

Mais, il y a de l’espoir! Parce que j’en ai envie, envie de croire. J’ai seulement encore peur et les peurs sont faites pour être annihilées!

Share

Ces bottes sont faites pour marcher…

De soumise à maître, il y a souvent un mimétisme, du moins chez moi!

La dernière fois que j’ai eues des bottes, elles ont décédé dans des circonstances tragiques. Parfaites avec leurs lacets jusqu’en dessous des genoux et la discrète fermeture éclair qui permettait de ne pas les lacer sans cesse, à plateforme. Elles dataient de ma vie à Paris… Autrement dit, au bas mot, 7 ou 8 ans. Je venais de débarquer, à ce moment-là je faisais la domina et j’avais décidé de faire les grands magasins.

Ces bottes ont été une surprise et une joie.

Voilà bien 3 ans que j’ai du me résoudre à les jeter parce qu’irréparables.

Et puis j’avais oubliée cette histoire…

Très rapidement après notre tout premier rendez-vous, Asdrubael avait fait l’acquisition de bottes.

Moi je traînais en ballerines à la mode.

Et puis, l’occasion, le déclic et le clic sur internet pour des low boots comme on appelle.

Ça fait 2 semaines jour pour jour qu’Asdrubael et Bondless ont tous les deux des bottes…

Motif?

Je voulais faire comme lui ^^

Ce matin l’occasion s’est présentée et je vous les présente:

Ces bottes sont faites pour marcher mais contrairement à la chanson, ensemble!

Share

Asdrubael

Asdrubael est un jeune homme de 24 ans (bientôt 25), chef d’entreprise.

Il a découvert le Kinbaku en empruntant le chemin du Bondage Anglo-Saxon.

Aujourd’hui il suit un enseignement lui permettant de progresser dans le Kinbaku mais il est cependant toujours ouvert à pratiquer toute autre forme de bondage.

A 19-20 ans, il s’est intéressé au BDSM étant libre de cœur et de corps.

Une relation plus classique s’en est suivie et lorsqu’elle s’est terminée, Asdrubael a définitivement plongé dans ce monde s’aidant d’Internet et de son réseau social, d’ouvrages et de DvD pour comprendre et apprendre.

En 2009, c’est la rencontre avec moi, Bondless, et je suis  sa véritable première soumise, même s’il a pu expérimenter la chose en virtuel et un peu en réel.

Asdrubael est avant tout un shibariste et un sadique, il a simplement ensuite trouvé les vecteurs qui lui permettent d’assouvir ses tendances.

Il pourrait évoluer en duo aussi bien qu’en couple et fait tout à fait la distinction entre les deux; un modèle de bondage est simplement un modèle par exemple, pas une opportunité!

Ouvert et sociable, intelligent, c’est une personne qui joue le rôle d’écran entre moi et le monde extérieur, il sait aider et protéger ce qui lui appartient.

Imaginatif, il sait toujours trouver des jeux amusants, fait très attention aux limites et sait se comporter en cas de problème sans paniquer.

Ne forçant à rien, ce serait même quelqu’un qui n’est pas très à cheval sur les règles tant qu’on lui montre qu’on sait les respecter et que les fondements ne sont pas attaqués.

Aimant les surprises, il est à l’aise dans une relation D/s avec un soupçon de rébellion.

Exit la carpette!

En voilà donc un peu plus sur mon Asdrubael, mon Shibariste, mon Sadique, mon Amoureux…

Share

Pubs

Vous avez du vous rendre compte qu’il y a des annonces Google entre chaque articles et maintenant une section « Partenaires ».

Ce ne sont pas des publicités cliquables imposées par un quelconque hébergement puisqu’il est mien.

Le but est en fait pour moi de me permettre dans la mesure du possible de rembourser l’hébergement.

Ce dernier n’est pas bien cher en soi mais livrant gratuitement tout un contenu, il me semble que cela ne doit rien me coûter ou presque.

Étant donné le fonctionnement des diverses pubs, cela risque de rester un certain temps! Je ferai simplement en sorte que cela ne défigure pas le blog.

Est-ce que Bondless rentre dans le business?

Non!

Les annonces Google ne sont pas vraiment intéressantes mais, pour la case « Partenaires », j’espère par la même partager des bons plans.

Si vous cherchez un hébergeur, faut avouer que celui que j’ai choisi est franchement sympa et offre beaucoup davantages, j’en suis satisfaite et si vous adhérez via le lien, une compensation du prix de mon hébergement est alors mise en place.

Et même si vous n’y connaissez rien, il y a des installations toutes prêtes!

J’annonce donc par la même en passant que si vous êtes un commerçant ou autre annonceur et souhaitez communiquer dans le domaine du BDSM, je suis prête à étudier toute proposition.

Je n’accepterai pas n’importe quel contenu, il faudra que ce soit intéressant, utile dans le cadre BDSM donc, soumis à mon appréciation du type: testé et approuvé!

Pour l’instant, je le dis en passant.

Par la suite, je mettrai un encart spécial de contact et préciserais l’espace qui peut être investi.

Share

La semaine passée!

Un w.end chez moi, 5 jours chez Asdrubael, 3 jours chez moi; plus d’une semaine sans se quitter ou presque.

Ça nous a donné une idée de ce que cela faisait de vivre l’un avec l’autre, avec des mauvaises nouvelles de la vie courante et puis des bonnes!

Un w.end, on peut camoufler, passer un coup de rasoir et s’en sortir avec une pirouette, on peut tricher.

Une semaine, c’est plus difficile.

Ceci dit, je ne triche pas et lui non plus mais, avouer qu’on va être poilue parce qu’on a rasé en vitesse avant, constater avec horreur un bouton, sans parler du fait que j’ai été malade samedi soir. Un genre de malaise.

Plus de poudre aux yeux possible, on se réveille la gueule enfarinée, les cheveux en vrac et le museau gras à cause de la chaleur, etc…

Et on est quand même aimée!

On est décrétée « plus belle de la terre » et on grimace tout en souriant parce qu’on sait bien qu’on a des yeux de panda!

(Les yeux de pandas c’est quand on ne se démaquille pas ou mal et qu’on a du noir sous les yeux).

Nous avons toujours été sincères, il est donc impossible que ce genre d’expérience soit révélatrice d’autre chose qu’un amour grandissant. Mais ça peut être une épreuve, une vérification.

Nous avons beaucoup été au restaurant, appris les goûts de chacun davantage, cuisiné aussi.

Nous nous sommes amusés aussi malgré le fait que mes douleurs soient venues me poursuivre dans des moments « critiques » (ou plutôt très intimes) si je puis dire.

Ça a été un coup, on fait avec, je poursuis mon chemin médical à ce sujet.

La grande expérience du moment fût la bougie. Souffrant déjà de mon nerf tout le long du corps, je n’ai pas été recouverte de cire, seulement le ventre mais au moins, ça a été expérimenté et ce sera réitéré.

Mon dernier mot: vivent les sols en linoléum!

Share

Mais où est Bondless?

D’habitude, dès le dimanche soir ou le lundi matin, je vous abreuve d’articles. Nous sommes mardi et… rien!

Mais où est Bondless?

Nous pourrions jouer à ce petit jeu au travers du net mais, je ne suis pas dans la virtualité, je suis simplement chez Asdrubael!

Après qu’il ait passé le w.end chez moi, une petite idée folle: « Et si je revenais avec toi? »

J’ai bouclée une petite valise en quelques minutes, je ne sais même pas encore quand je rentre. Peut-être me ramènera-t’il chez moi et me laissera après le lundi férié?

Peu importe, en cet instant, nous goûtons au quotidien, saveur vanille, chocolat, pistache, caramel, … Saveur de la vie sans fards, ni apprêts.

Le vrai…!

Share

Bulletin de santé

Pour ceux qui ont suivie l’affaire (tag kiné dans le nuage), j’ai un problème d’arthrose (eh oui, à mon âge!) qui est responsable d’une douleur dans le bras droit qui est très vive et gênante pour la pratique du Kinbaku notamment dans l’Ushiro Takate Kote.

Après 30 séances de kiné folkloriques, une radio, des décontractants musculaires de plus en plus forts et des anti-douleurs, mon médecin a décidé de voir directement ce qui se passe dans mon épaule droite.

Il suit une gradation, pas par incompétence mais parce ce qu’il a à cœur de ne pas commettre d’erreur en appelant tout de suite la cavalerie si on peut régler ça autrement.

Mon docteur m’a livrée sa pensée: décalcification.

C’est la première étape avant un développement d’arthrose.

Je serais peut-être atteinte à plusieurs endroits…

Je ne l’ai pas mal prise cette suspicion, j’ai envie de savoir et qu’on trouve un plan d’action pour arranger ça ou vivre avec.

To be continued…!

Share

L’épilation totale

C’est une demande d’Asdrubael à laquelle j’ai accédée depuis notre première rencontre.

Peut-être masochiste, je suis incapable de m’infliger moi-même certaines douleurs… Certaines n’en sont pas fan, moi je possède un épilateur à accumulateur de froid.

Le poil est arraché et une touche de froid vient apaiser la douleur. L’inconvénient est que ça ne fonctionne pas sur les poils très courts alors parfois dans l’urgence, ça signifie passer un coup de rasoir mais quand on a le rythme, c’est quelque chose qui se fait en 15 mn les deux jambes comprises.

Les aisselles sont elles traitées à la cire spéciale « zones sensibles » ou sujettes elles aussi au coup de rasoir fatal quand ça ne va pas, tout comme le maillot.

Le pubis c’est compliqué je trouve de s’épiler soi-même. Ma cire spéciale « zones sensibles » est là pour ça. Mais, même topo, pour être parfaitement lisse, il y a parfois recours au rasoir et là, je ne suis vraiment pas très douée!

Certaines personnes préfèreront les cires orientales à bandes (qui s’enlèvent à l’eau), moi, je préfère que la cire durcisse et on l’arrache, comme une bande. Ça, ça ne s’enlève pas à l’eau, alors il faut être sûr de son coup!

Quelques conseils:

  • effectuer un gommage l’avant-veille et bien hydrater,
  • toujours épiler à l’inverse de la pousse du poil, observer l’implantation,
  • si vous utilisez un rasoir, désinfectez la zone immédiatement après et tous les jours ensuite pour éviter les boutons,
  • Se munir d’une crème désinfectante/cicatrisante (Avène par exemple: Cicalfate) afin d’enrayer les coupures au rasoir ou petits points rouges de poils arrachés dans le mauvais sens,
  • être dans une pièce à bonne température pour ne pas que les pores se resserrent et rendent l’épilation plus difficile,
  • passer un petit moment avec une pince à épiler pour traquer le moindre poil.

Plus vous vous épilerez, plus ce sera facile et rapide!

Ceci dit, à chacun sa technique et son style, n’hésitez pas à essayer un peu tout ce qui se fait mais gardez à l’esprit qu’une crème dépilatoire n’est en fait qu’un rasage!

Aller en institut est aussi une option pour celles ou ceux qui préfèrent. Les esthéticiennes voient beaucoup de choses « étranges », n’ayez pas peur de téléphoner, demander ce que vous souhaitez, savoir si ça ne pose pas de problème et fixez rendez-vous!

Share

Comment changer l’image du BDSM?

Le BDSM a une image sulfureuse, un code graphique noir-rouge-jaune, on imagine la domina comme une pin-up fatale et le maître avec des manchettes en dentelles assis dans un fauteuil en cuir.

Le BDSM, c’est sale, c’est malsain et ça a failli passer pour une pathologie mentale aux USA, et surtout on préfère véhiculer une image choquante pour se faire remarquer de ses pairs plutôt qu’à chercher réellement à faire accepter le BDSM comme mode de pensée, de vie.

Peu dans cette sphère lutte contre l’oligarchie et les idées reçues qui sont cultivées par bon nombre de « noms connus ».

Mais il y a une grande différence entre de la purée instantanée et de la purée faite maison… Évidemment, il n’y a que ceux qui ont goûté aux deux qui peuvent y faire quelque chose.

Parfois je me trouve choquée par la caricature de la soumise, du soumis, du maître, de la maîtresse… Le langage, l’allure, … Ça sonne tellement creux, tellement faux!

On peut tous changer quelque chose et ça passe par de nombreux médias comme ici, la rédaction d’un blog qui vous montre que le BDSM n’a rien à voir avec les romans érotiques.

Bien entendu, je parle, j’essaie de faire passer le message mais je fais aussi une incursion dans la littérature BDSM.

J’ai un profil Amazon: « Bondless », je fais des critiques de tous les livres BDSM qui tombent sous ma main et j’y vais franchement!

J’ai choqué, je le sais aussi mais c’est ça de profaner les croyances.

Ces critiques sont avant tout publiées ici mais reportées sur ce site marchand car, très fréquenté.

J’espère par cette action changer un peu les idées reçues.

Ce n’est qu’un des nombreux moyens de changer les choses mais, si vous vous sentez de tapoter votre ressenti, n’hésitez à en faire autant!

Share

Sur les tchats… 6

Et parfois en essayant de chercher aussi sur internet son maître ou toute autre chose, chercher à discuter, on tombe sur des individus très curieux sur les tchats!

En voici une retranscription fidèle, ça s’est passé sur Dress.fr.

Le nom de mon interlocuteur a été changé pour préserver son anonymat.

MaîtreMachin a dit: Bjr toi

Bondless a dit: Bonsoir

MaîtreMachin a dit: Tu vas bien

Bondless a dit: Ça peut aller, merci et toi?

MaîtreMachin a dit: Ca va tu es seule la

Bondless a dit: Oui

MaîtreMachin a dit: Tu aimes etre dirigee

Bondless a dit: Oui

MaîtreMachin a dit: Tu es vetue commen tla

Bondless a dit: Toi, tu n’as pas lu mon profil!

MaîtreMachin a dit: Et alors…

Bondless a dit: Je suis chasse gardée

MaîtreMachin a dit: Ha

Fin de la conversation! LOL

Share