« Erotica universalis » de Gilles Néret

Erotica universalis de Gilles Néret est comme on peut facilement l’attendre des éditions Taschen, un livre d’art mais là érotique.
Ceci est le tome 1 qui retrace l’art pictural ayant une connotation érotique depuis 5000 av J.-C. jusqu’ aux années 1970

C’est un livre d’images qui se feuillette à l’envie, on en fait vite le tour mais à bien y regarder, il y a de quoi s’y intéresser de plus près.

Si av J.-C. on n’hésite pas à dessiner tout ce qui fait envie selon les canons de l’époque sur des vases, on voit que le Moyen-Âge est plus prude.
On reconnaît quelques noms célèbres de la Renaissance dont on n’aurait jamais imaginé qu’ils puissent dessiner de telles scènes.
On retrouve les satyres et aussi des dessins satyriques ^^
Et puis il y a des œuvres d’autres artistes plus contemporains, j’ai été amusée de constater leur imagination sur le sujet du sexe, figure bien sûr l’incontournable « Origine du Monde » pour un tel livre mais on retrouve (pour les plus connus) Toulouse-Lautrec, Picasso, Rodin, Klimt, Grosz, Dali, Dubuffet et même Cocteau! J’en oublie sûrement…

Pas choquant mais étonnant, surprenant, presque 600 pages de reproductions de dessins, objets, peintures… Sachant qu’il y a un tome 2!
C’est aussi instructif et suffisamment généraliste pour donner l’occasion au lecteur/voyeur de s’intéresser à un artiste en particulier et pourquoi pas approfondir une connaissance par la même.
Pas de textes longs, on titre les œuvres, un bref résumé rappelle simplement le contexte par chapitre/période.

Didactique aussi, je pense qu’il est tout à fait possible de s’inspirer de certaines scènes. Bon peut-être pas celui du harem mais il y a là de quoi non pas enflammer l’imagination mais éveiller ou réveiller des idées!

Share

Tags:

Répondre